mercredi 14 décembre 2016

Un parent de Napoléon tué près de Marault (1870)

Le 7 novembre 1870, lors d'un combat – un massacre plutôt -, 38 soldats français, majoritairement Haut-Marnais et Meusiens, mouraient dans un bois du secteur de Brethenay/Marault (Haute-Marne). Parmi eux, un parent éloigné de Napoléon Bonaparte : le capitaine André-Napoléon Levie-Ramolino, né à Ajaccio (Corse) en 1834. L'officier est le fils de M. Levie (filleul d'André Ramolino), autorisé, en 1837, à ajouter le patronyme Ramolino à son nom. André Ramolino était le cousin germain de Letizia Ramolino, épouse Bonaparte, la mère de l'empereur. Promu lieutenant en août 1868, Levie-Ramolino servait au 55e régiment d'infanterie de ligne lorsque la guerre de 1870 a éclaté. Il est devenu, à 36 ans, capitaine dans les Volontaires de la Haute-Marne, lorsqu'il a trouvé la mort au combat, avec un autre officier, le capitaine Ch.-H. Dubos – ou Dubosque (décédé le 8 novembre). Un monument «offert par les membres de la Société amicale et patriotique des combattants haut-marnais» perpétue le souvenir des victimes malheureuses du massacre. Cet article est le premier d'une série que nous consacrerons à la guerre de 1870-1871 en Haute-Marne. Prochaine contribution : le coup de main de Châteauvillain.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire